Défiscalisation et investissement dans la pierre

Investir dans la pierre reste le meilleur moyen, mais aussi le plus simple, de profiter d’une réduction d’impôts. L’État ne tarit pas d’efforts dans le vote et la mise en application de plusieurs dispositifs de défiscalisation dans ce domaine. En tout cas, pour ce faire, il faut déjà les connaître et savoir les différentes conditions qui permettent d’en bénéficier. Les détails sur les différentes lois qui vous permettent de défiscaliser en France.

Les dispositifs de défiscalisation profitent aussi à l’État

Si l’État prône autant l’utilité des dispositifs de défiscalisation, c’est qu’il y a bien une raison. Malgré les grognes que cela engendre sur le marché européen, la France ne cesse de sortir de nouvelles lois pour la réduction d’impôts pour encourager les nouveaux investissements dans l’immobilier. Et pour cause, c’est un moyen pour prévoir aux problèmes de retraite que les Français risquent de subir une mauvaise passe sous peu.

En outre, défiscaliser certains placements dans la pierre incite les particuliers à acquérir et/ou à faire louer leur bien. On peut citer entre autres la loi Pinel. Pour résoudre les soucis de logement de l’hexagone, il n’y a rien de tel. De plus, certains investisseurs peuvent avoir recours à des crédits pour défiscaliser, cela fait donc fonctionner l’économie et les banques en France.

Faire appel à un professionnel pour bien faire les choses

Dans le secteur de l’immobilier, vous avez plusieurs dispositifs à portée de main pour profiter d’une défiscalisation. À titre d’exemple, on pourrait citer la Loi Robien Recentré, la loi Marlaux, la loi Demessine pour les ZRR, la loi Pinel pour les placements dans le neuf et le dispositif Borloo Populaire. Chaque loi a ses conditions et ses domaines d’application. Il vous suffit de les connaître et de bien les respecter pour profiter d’une réduction d’impôt.

Si tout cela vous semble un peu trop technique ? Une solution s’offre à vous pour faciliter les choses : faites appel à un professionnel, comme un gestionnaire de patrimoine ou un cabinet de conseil.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Marc dit :

    Merci, article synthétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *