Investissement immobilier à Bordeaux : Ce qu’il faut savoir

Bordeaux est une ville située dans le Sud-Ouest de l’hexagone à proximité de la côte atlantique. Arcachon est l’agglomération la plus proche ainsi que Royan et Angoulême. Il y a 498 kilomètres qui séparent Bordeaux de la capitale, mais cette distance est facilement réalisable (autoroutes, TGV, etc…). Son patrimoine est exceptionnel et Bordeaux est l’une des villes les plus rayonnantes de France.

Son agglomération cosmopolite attire chaque année des millions de visiteurs, mais aussi des hommes d’affaires et des investisseurs. L’un des piliers de l’économie locale est justement l’investissement immobilier. Si vous souhaitez créer votre patrimoine à Bordeaux et ses alentours, cette loi est un excellent levier.

Investissement immobilier et loi Malraux

Il est fréquent d’entendre parler de la loi Malraux en matière d’investissement immobilier. La loi Malraux dispose d’une législation spécifique qui permet de défiscaliser tous les biens immobiliers faisant partie du cadre des biens situés dans des zones historiques protégées ou des Sites Patrimoniaux Remarquables (SPR).

Que ce soit à Bordeaux ou dans une autre ville, les biens immobiliers situés dans des SPR et ceux qui sont protégés par un plan de sauvegarde et de mise en valeur « PSMV » sont éligibles. De même, les immeubles couverts par un plan de valorisation de l’architecture sont concernés par la Loi Malraux.

Loi Malraux : les conditions d’éligibilité

Pouvoir profiter du dispositif Malraux nécessite de répondre positivement à un cahier des charges précis. Clairement, il faut remplir les conditions imposées par la loi : à savoir, acheter un bien ancien dans un site SPR qui nécessite une réhabilitation selon les autorités compétentes.

Il faut aussi réaliser les travaux recommandés par cette autorité, et ce, dans le délai imposé par la loi. Cela devra se dérouler via la présence d’un professionnel qualifié en construction (architecte par exemple).

Enfin, un permis de construction devra être délivré par les autorités locales ou un représentant légal. D’un point de vue « investissement », il est obligatoire de le louer pendant au moins 9 ans après sa réhabilitation. 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *